Index du Forum

Hebergeur d'image
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Regard sur l'île de Cézembre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum >>> FORTIFICATIONS ET ARMEMENTS (en France) >>> Le Mur de l'Atlantique ... >>> Bretagne .
  Sujet précédent .::. Sujet suivant    
 
Auteur Message
     
ORION
Modérateur


En ligne

Inscrit le: 22 Mar 2015
Messages: 611
Localisation: Finistère

MessagePosté le: Ven 20 Avr - 10:40 (2018)    
Sujet du message: Regard sur l'île de Cézembre
Répondre en citant

LE CUIRASSE DE BETON 

 
L'île de Cézembre à 3 nautiques au large de St.Malo, est un rocher de granit de 700 mn de long sur 250 m dans sa plus grande largeur, bordé sur trois côtés de falaises abruptes, protégé naturellement par des courants de 10 noeuds et des marées à forte amplitude. Seule la façade sud-est, à l'abri des vents violents d'ouest, offre un hâvre de paix aux navires à l'ancrage. C'est également sur cette portion de rivage que se situe la plage, merveille de sable doré, coupée en deux par le piton rocheux de Notre Dame de l'Ile.

En 1940 les Allemands s'installent sur l'île. Les travaux d'aménagement furent confiés à l'Organisation Todt et au Corps des Pioniers de Forteresse qui ouvrirent le chantier vers la fin de l'été 1942. L'objectif consistait à couvrir les approches de la cité corsaire et l'entrée de la Rance, mais également d'interdire tout trafic maritime dans la baie, du cap Fréhel à l'ouest à la pointe du Grouin vers l'est.

Artillerie principale en 1944
Lorsque la 1ere guerre mondiale éclata, un certain nombre de canons de Marine calibre 194 mm furent prélevés sur les bâtiments existants pour subir des transformations visant à les adapter au combat terrestre. Ces pièces furent montées sur affût de Marine à pivot central et installées sur des trucks de 14,90 m pour former l'artillerie lourde à grande puissance (A.L.G.P). Merveilleusement protégé par une tourelle cuirassée en tôle rivetée, le 194 TAZ (tous azimuths) Mle 70/93 fut construit par les usines Shneider et livré à partir de mars 1915. Il était réalisé autour d'un tube Marine en fonte, tubé et fretté acier, et utilisait principalement une munitions de 85 kg lui donnant une portée de 18300 mètres. La seconde guerre mondiale apporta de nouveaux changements dans l'utilisation de ces monstres d'acier. Déjà modifié et adapté pour l'artillerie lourde sur voie ferrée (A.L.V.F), il allait une fois de plus subir d'importantes transformations. Plusieurs de ces canons furent récupérés par l'occupant en 1940 et 12 devaient servir les batteries côtières, dont 6 à Cézembre (en 1940/24 matériels mobilisés).
 

 
 
Cézembre, pièce de 194 mm TAZ mle 70/93, cuve E1 

 
 

 

 
Légende: Relevé de 1994 des constructions existantes (DC) 

1 Réservoir à eau 
2 Bloc sanitaires 
3 Nids de mitrailleuses 
4 Logement du commandant 
5 Infirmerie 
6 Grande citerne à eau 
7 Etable 
8 Fourrier 
9 Réserve d'eau 
10 Salle commune 
11 Local des officiers 
12 Local des sous-officiers 
13 Ateliers 
14 Logement 
45 Local énergie, groupes électrogènes 
46 Source 
47 Projecteur de côte 
48 Bloc sanitaire 
51 Tobrouk pour mitrailleuse 
53 Emplacement pour 75 mm Mle 32 (idem pour 54, 56, 57, 58, 59)
55 Ancien réduit français et cuve de 20 mm
62 Débouché du souterrain français et embase de 75 Mle 32
65 Abri passif R635
67 Poste de direction de tir M157
68 Débouché de souterrain français
E1 à E6 Encuvements pour pièces de 194 mm
S1 Soute à munitions et cuve de 20 mm
S2 à S5 Soutes à munitions
S5a Soute à munitions
A1/A2 Abri passifs R622
A4 Abri passif R635
A5 Abri passif R622
A5a/70 Abri passif R622
71 Habitation
O1 Observatoire
F1 Cuve de flak 20 mm
T1 Tobrouk pour mitrailleuse
A2b Ancien réduit de côte et cuve de 20 mm
H2/H2b/H2x Habitations
P2 Projecteur de côte
77 Cale de transbordement
T2 Local des treuils
F2/43 Embase de 75 mm Mle 32
40/F3 Cuve pour 40 mm flak
76a Cale d'accostage
E6 Encuvement et souite à munitions pour pièce de 150 mm
75 Poste d'observation
B Petit poste de surveillance
D Mur en pierre
37 Réserve d'eau
38 Souterrain inachevé
 

 
 
Cette photo d'époque laisse deviner une pièce de 194 dans son encuvement. Visite d'officiers Allemands sur le site de Cézembre (BA) 

 
 
Autre photo décalée par rapport à la précédente, montrant un deuxième encuvement et un télémètre positionné sur une soute à munitions. Sa protection est assez rudimentaire, ce qui prouve bien que les travaux n'étaient pas achevés à cette époque (BA) 

 
Artillerie d'éclairage: 
Afin de faciliter le tir des grosses pièces de nuit, les Allemands installèrent dans un vaste encuvement une pièce de 150 mm Mle 17 (tir d'obus éclairants) dans la partie nord de l'île. Ce canon pouvait en outre apporter son concours pour les tirs réguliers en cas d'alerte. 

Artillerie antiaérienne: 
7 pièces françaises de 75 mm Mle 32 rebaptisées 7,5 cm Flak 32 (f). Origine, fabrication Schneider nécessitant une équipe de 9 hommes pour sa mise en batterie. 

 
 
Vestige de la pièce de 150 mm 

 
En plus de cette défense principale contre-avions, il existait également un certain nombre de canons complémentaires, 3 tubes de 40 mm Bofors et plusieurs pièces de 20 mm Flak, notamment le 2 cm Flak 38 de la firme Mauser. 

LES CONSTRUCTIONS 
L'île est découpée en 6 zones pour faciliter la lecture 

LE 194 mm TAZ 
L'implantation des pièces en position à ciel ouvert est liée à la réalisation d'une assise suffisamment solide pour supporter le poids du matériel. Au centre de cette assise est coulé dans le béton un axe d'acier supportant une embase circulaire crantée surmontée d'une colonne cylindrique. Cette plaque qui fait office de chemin de roulement supporte quatre galets montés sur des axes solidaires de jambes de force en acier qui s'adaptent dans les crans de l'embase circulaire, facilitant la rotation de l'ensemble galets-jambes autour de la colonne cylindrique. Ces éléments forment le bâti, communément appelé affût. 
Le canon est ceinturé par un blindage en tôle rivetée de faible épaisseur. La surface de travail à l'intérieur du blindage étant restreinte, à chaque approvisionnement de la pièce, il fallait introduire sous la tourelle et par l'arrière, l'obus et la gargousse, ce qui limitait la cadence de tir à 2 coups par tranche de 3 minutes. 
La manutention des obus depuis la soute à munitions située contre le parapet de l'encuvement s'effectuait à l'aide de petits chariots à roues. 

 
 
Tourelle arrachée pour cette pièce, encuvement E1 

 
 
Encuvement E1 

 
 
Encuvement pour 194 mm et sa soute à munitions (BA) 

 
 
Encuvement E2. Ce qu'il subsiste de la pièce de 194 mm. On distingue les galets, le bâti et la plaque crantée 

 
 
La cuve E1 en 1995. Sur l'arrière s'ouvre dans le parapet l'accès à la réserve de munitions 

 
ZONE 1, pointe nord-est 
Cette zone est couverte d'une dizaine de constructions dont 2 encuvements. Le E1 est situé à l'extrème pointe et forme une vaste aire circulaire bétonnée de 15,00 m de diamètre, avec un parapet de protection de 2.00 mètres. Le parapet est ouvert sur l'arrière pour donner accès à la cuve qui était reliée par une voie étroite de 0.60 m. 

Reliée à la cuve E1 par la voie de 0.60 m, la soute à munitions S1 est formée d'une double entrée traversant par un large couloir toute sa longueur. L'agencement des locaux est identique à toutes les soutes S de l'île, à savoir deux salles rectangulaires qui débouchenrt sur des travées parallèles au couloir d'arrivée. Une fenêtre de manutention est percée dans la paroi séparant la travée du local de stockage. La soute S1 est surmontée d'une cuve de flak pour pièce de 20 mm. La soute à munitions S2  est identique à S1 mais sans cuve de flak en toiture. 

A1: Abri passif de type R622  à proximité de S1. Contrairement au plan d'origine qui possède un tobrouk pour mitrailleuse, les blocs R622 de Cézembre en sont totalement dépourvus. 

O1: Observatoire entre E1 et S1, petit bunker formé d'une simple salle d'observation recouverte d'une dalle bétonnée. 

 
 

 
 

 
 
La soute S2 dans son état actuel  

 
A suivre... 
 


Revenir en haut
     
     
Publicité







MessagePosté le: Ven 20 Avr - 10:40 (2018)    
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
     
     
ORION
Modérateur


En ligne

Inscrit le: 22 Mar 2015
Messages: 611
Localisation: Finistère

MessagePosté le: Ven 20 Avr - 10:49 (2018)    
Sujet du message: Regard sur l'île de Cézembre
Répondre en citant

Etat actuel de la zone 1:
L'encuvement E1 a peu souffert des bombardements et du tir de la flotte. Quelques égratignures contre le parapet de béton sont à mettre à l'actif des bombes aériennes. C'est d'ailleurs la seule cuve qui a conservé son canon. Les superstructures de la soute S1 ont encaissées plusieurs coups principalement au niveau de l'entrée côté cuve E1. Le béton est éventré et d'énormes plaques sont toujours en équilibre. Concernant l'abri R622, rien de particulier à signaler sur le plan des intérieurs, salles intactes, présence des portes blindées. La façade est cependant martelée sur l'arrondi de la toiture et au-dessus de l'entrée gauche.
Le réservoir d'eau et le bloc sanitaire ont totalement disparu, soufflés par les projectiles. Le tobrouk T1 est toujours présent.
L'encuvement E2, très endommagé, ne conserve qu'une partie du bâti de la pièce de 194. Le tube reste introuvable. Cette zone est cependant la mieux conservée avec la zone 4.

ZONE 2 pointe sud-est
Les constructions en retrait de la plage ont toutes été détruites à 100%, y compris les citernes et les tobrouks. Le quai de déchargement en pente ascendante vers le bunker des treuils n'existe qu'à l'état d'épave. Les habitations sont marquées au sol par des blocs épars et des pans de murs aux trois-quarts détruits. Il en est de même pour l'emplacement du projecteur.
De F2 il ne reste que l'embase cruciforme et une partie de l'affût de 75, retourné et disloqué. les ouvrages E3, S3 et A2 sont identiques à ceux de la zone 1.
L'ancien réduit datant de 1846, fortin réactualisé, possède toujours au-dessus de ses voûtes une cuve de Flak pour 20 mm. Construit en pierre de granit, cet ouvrage a résisté tant bien que mal au déferlement des bombes. La cuve est similaire à celle de la zone 1.
L'encuvement E3 est dans un état identique à E2 avec cependant la réserve à munitions perforée. Au centre de la cuve, la bâti rouillé du canon est séparé de son tube qui a été propulsé en bordure du parapet. Rien de particulier à l'actif de la soute S3 mis à part des décollements de béton et des impacts un peu partout.



 
Cézembre vu depuis la plage des Bas-Sablons à St.Servan 

 
 
Vue générale de la zone 1. Au premier plan la cuve F1 avec en retrait l'encuvement situé au-dessus de la soute S1. Sur la gauche on aperçoit l'observatoire O1 

 
 
La baie de St.Malo depuis Cézembre. Sur la gauche l'ancien fortin et sa cuve pour 20 mm Flak. Au centre et en arrière plan, l'encuvement E3. Sur la droite la soute à munitions S3. 

 
En ce qui concerne l'abri R622, c'est ici l'horreur sous toute sa forme. Le A2 n'est identifiable que par la disposition de ses locaux internes. Pris pour cible,, il présente des entrées et une toiture pulvérisées par de nombreuses explosions. Les couloirs et le sas d'entrée ne forment plus qu'un amas de ferraille et de béton. La voûte crevée et fissurée laisse pendre son armature jusque dans les chambrées. Les murs lézardés ont été soufflés par la puissance des explosions. Les plaques de blindage des créneaux de défense sont arrachées de leur support et propulsées sur le sol, tordues et difformes.
Réduit à l'état d'épave, le A2 témoigne à sa manière de l'enfer qui s'est abattu sur l'île de granit. L'ancien réduit français a néanmoins courbé le dos courageusement comme en témoigne la cuve de Flak qui dresse toujours son parapet protecteur au-dessus des voûtes de l'ancien fortin. L'ouvrage, touché au niveau de ses entrées, s'est affaisé dans sa première moitié et offre un pourcentage de destruction de l'ordre de 45 à 50%.

ZONE 3 plage sud-est
Il ne subsiste pratiquement plus rien des ouvrages de cette partie de l'île. Le souterrain 38 à vocation indéterminée, aurait été mis en chantier peu avant la fin des gros travaux de maçonnerie. Il mesure 40 mètres de long pour 4 mètres de large et 2.50 mètres de hauteur. Il fut dans sa première partie réalisé en chicane.

ZONE 4, pointe sud-ouest
Ouvrages identiques dans leur conception aux précédents. L'encuvement E4 est très endommagé mais permets cependant d'observer les tourillons d'un tube de 194, cisaillé et mal en point. Le terrain est ici bouleversé et jonché de blocs épars. Au vu des éboulis et des façades, on imagine sans peine la concentration de projectiles qu'il a pu y avoir en cet endroit précis. Sont défoncés le parapet et l'accès à la réserve à munitions. La soute S4 est criblée d'impacts et l'abri R635 est également martelé. L'ancien fort Vauban est détruit à 85%.
Deux emplacements pour pièces de Flak défendent cette zone. Le premier canon de 75 est toujours sur ses jambes, mais son tube incurvé vers le sol est le reflet de la puissance dégagée par les bombes incendiaires. Le second est retourné et pointe son embase cruciforme vers le ciel. Tout autour les emplacements de tirs ont disparu.
 

 
 
Pièce de 75 Flak de la zone 4. On remarquera le tube déformé par la chaleur dégagée lors des bombardements au napalm et au phosphore 

 
 
Image USARMY. En bas et à droite, le PDT entouré de deux encuvements pour 194 

 
ZONE 5 pointe nord-ouest
Caractéristique des bunkers identique aux précédents.
A proximité de l'abri A5 et dans la paroi bétonnée de l'encuvement E5 s'ouvre une galerie en pente descendante à escalier. Cet ouvrage français est taillé à même le roc et débouche sur un large tunnel transversal. Le souterrain est creusé dans un terrain granitique qui se présente sous la forme de roches faillées et clivées dans certaines zones. On ne découvre pas de fissures visuelles mais le sol est parsemé de gros quartiers de roc. Le second souterrain 68, identique dans sa conception globale est situé à proximité du poste de direction de tir. Son entrée est bouchée. Le tunnel transversal mesure environ 30 mètres et le puits de décharge vertical se trouve à l'aplomb de la soute S5. Lors des bombardements, les Allemands se réfugièrent dans ces tunnels. Le 68 servit d'hôpital pour la garnison.
 

 
 

 
 

 
Poste de direction de tir:
Elément majeur de la fortification, le poste de commandement est du type Marine M.157 à 3 niveaux, et est accolé à un abri passif R.635 par l'adjonction d'une plaque bétonnée formant un porche entre les deux constructions.
L'étage inférieur est le coeur de la batterie OSTWALL, nom de code de Cézembre.

ZONE 6, centre nord
Victime également des bombardements, cette zone ne recèle plus que la cuve avec sa soute à munitions attenante. Les vestiges de la pièce de 150 mm ornent le parapet nord de la cuve.
 

 
 

 
 
Cézembre sous les bombes. Il est à noter que ce petit bout de rocher fut l'un des sites de toute la seconde guerre mondiale  les plus bombardés. 

 
FIN 


Revenir en haut
     
     
LADOC



Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2013
Messages: 1 319
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Ven 20 Avr - 19:52 (2018)    
Sujet du message: Regard sur l'île de Cézembre
Répondre en citant


Salut Orion, Excellent, cet article sur Cézembre.!

Je propose de le compléter avec des vues aériennes provenant de Google Earth/Relikte.
D'abord, la vue génerale de Ra 277...



Vue détaillée de la partie Nord Est de l'ile.



puis, la partie centrale et Sud Ouest.



Je m'y suis rendu, il y a déjà quelques années...
Je ne manquerai pas l'occasion de présenter quelques photos...


_________________
Les images d aujourd hui sont les archives de demain..


Revenir en haut
     
     
ORION
Modérateur


En ligne

Inscrit le: 22 Mar 2015
Messages: 611
Localisation: Finistère

MessagePosté le: Ven 20 Avr - 21:00 (2018)    
Sujet du message: Regard sur l'île de Cézembre
Répondre en citant

Merci LADOC pour ce complément. Avec Relikte on voit mieux les constructions.

Revenir en haut
     
     
LADOC



Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2013
Messages: 1 319
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Ven 20 Avr - 21:16 (2018)    
Sujet du message: Regard sur l'île de Cézembre
Répondre en citant


C'est bien vrai, et j'espère que le Service Street View,
ira prochainement y faire un tour.! Razz Razz Razz

_________________
Les images d aujourd hui sont les archives de demain..


Revenir en haut
     
     
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:33 (2018)    
Sujet du message: Regard sur l'île de Cézembre

Revenir en haut
     
Montrer les messages depuis:   
 
     
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum >>> FORTIFICATIONS ET ARMEMENTS (en France) >>> Le Mur de l'Atlantique ... >>> Bretagne . Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo