Index du Forum

Hebergeur d'image
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
La batterie York

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum >>> FORTIFICATIONS ET ARMEMENTS (en France) >>> Le Mur de l'Atlantique ... >>> Cotentin .
  Sujet précédent .::. Sujet suivant    
 
Auteur Message
     
ORION
Modérateur


En ligne

Inscrit le: 22 Mar 2015
Messages: 611
Localisation: Finistère

MessagePosté le: Dim 15 Jan - 18:44 (2017)    
Sujet du message: La batterie York
Répondre en citant

BATTERIE YORK 
 
 
  
 
En 1940 l'ancienne batterie française York Est située sur les hauteurs de Querqueville dans l'ouest de Cherbourg, est occupée par les Allemands qui transforment le site pour accueillir 4 canons de 170 mm SKL/40 sur plate-formes bétonnées. Les anciennes soutes françaises reçoivent pour la circonstance les munitions de l'ouvrage et plusieurs baraquements sont montés pour le logement du personnel. 3 cuves pour 20 mm Flak, de nombreux mortiers et des tobrouks 58c assurent la couverture aérienne et la défense des approchent du site. En outre, on trouve également une réserve d'eau, une infirmerie et plusieurs abris passifs. Le tir des canons est dirigé par l'ancien PDT français à deux niveaux, remanié pour la circonstance, ainsi qu'à un observatoire en avant de la position pour le réglage des tirs. 
 
 
 
 
 
 
 
 


 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
Les anciennes fortifications françaises qui furent remaniées pour servir de soutes à munitions 
 
 


 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 
Pilier ouest de la défense de Cherbourg, le Stp 277 est modifié en 1944 dans le but de protéger les canons contre les attaques aériennes. C'est ainsi que sont réalisées les quatre casemates M 271, avec en prime une défense soignée formée de champs de mines, de réseaux de barbelés classiques, et l'adjonction de trois pièces de 76,2 mm en couverture des arrières. 
 
 
 
 
 
 
 
L'entrée de la batterie 
 
 
 
 
 
 
 


 
Le 17 cm SKL/40 Pièce de Marine allemande fabriquée par Krupp et utilisée à bord des cuirassés pré-Dreadnought de type Deutschland comme artillerie secondaire. Après la perte du Pommern en 1916 à la bataille du Jutland, les cuirassés de la classe furent retirés du service actif et les pièces d'artillerie récupérées. Certains canons furent installés sur des chariots à roues spécifiques et prirent l'appellation de 17 cm SKL/40 iR pour servir sur des plate-formes en terre. Ils furent également adaptés pour être installés sur des wagons, 17 cm SK E (voie ferrée ALVF). Enfin, l'arme fut également intégré dans le système défensif côtier du Mur de l'Atlantique avec adjonction d'un bouclier de protection. D'une efficacité redoutable de calibre exact 172,6 mm pour une longueur de tube de 6,80 m, le canon propulse des obus de 64 kg à une distance de 27000 mètres. Il prouvera son efficacité au sein de la batterie York en 1944, lors de l'attaque navale américaine contre les défenses de Cherbourg.



 
 
 
Une photo  type du 17 cm en cuve prise en Norvège 
 
 
 
 


 
 
 
 
Une vue dégagée vers l'ouest de la batterie. Sur la gauche on aperçoit l'une des casemates M 271 
 
 
 
 
 
 
 
York, pièce de 17 cm en encuvement avant l'édification des casemates 
 
 
  
 
 
 
 
A noter le camouflage très poussé des pièces 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 
 
 
 
  
 
 
 
 
Une vue dégagée sur la rade de Cherbourg depuis la batterie 
 
 


 
Le 25 juin 1944, avec l'appui de 800 appareils, une escadre américaine partagée en deux groupes se présente au large de la côte. Le groupe ouest du contre-amiral Deyo avec le cuirassé Nevada, 10 pièces de 356 mm, les croiseurs lourds Tuscaloosa 9 canons de 200 mm, et Quincy 9 pièces de 203 mm, des croiseurs  britanniques Glasgow et Enterprise, ainsi que 6 destroyers. Le groupe est est sous les ordres du contre-amiral Barbey avec les cuirassés Texas et Arkansas, ainsi que 5 destroyers.
A 30 km du continent ce 25 juin, les marins alliés aperçoivent la fumée des incendies qui ravagent Cherbourg. Du pont des navires on entend le canon gronder. Les alliés décident d'intervenir au plus vite et engagent le combat contre le plus puissant ouvrage de la face nord du Cotentin, la batterie Hamburg dans l'est de Cherbourg, équipée de quatre pièces de 240 mm  SKL/40 d'une portée de 26000 mètres, anciennes pièces de Marine  installées en cuves.







 
 
 
Marquage sur l'un des bunkers de la batterie 
 
 
 



 

Casemate M 271 
 
 
 


 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
Vue d'ensemble de l'arrière de la position avec sur la gauche un abri passif, au centre un ancien barraquement et sur la droite surmonté d'une petite construction, l'emplacement du PDT  



Le logement de la troupe est le plus souvent assuré par des baraquements adaptés













Le 2eme groupe a engagé pendant ce temps le secteur ouest de Cherbourg. Sur les hauteurs de Querqueville, les artilleurs de la batterie York s'affairent aux 4 pièces de 170 mm SKL/40 sous casemates M271 portant à 27200 m, encadrant dès la première salve les croiseurs alliés. A 13h42, deux projectiles de 170 touchent le croiseur Glasgow dans le hangar aviation. L'incendie résultant des impacts oblige le commandant du navire à quitter la formation. Les canons de la York sont cependant muselés temporairement par un tir de 320 coups de 152 mm. De son côté, le Nevada attaque au 356 un point situé à environ 4000 m dans le sud-ouest de Querqueville. Dans cette zone il n'y a pourtant aucun ouvrage important, mis à part des sites de lancement de V1, et une batterie secondaire de 105 mm axée vers Gréville et le cap de la Hague. N'ayant pas de vues directes sur le large, la batterie d'Ozouville n'est équipée que de deux casemates.



 
 
Le poste de direction de tir français à deux niveaux 
 
  
 
   
    






A SUIVRE.... 
 
 
 
 
 
      


Revenir en haut
     
     
Publicité







MessagePosté le: Dim 15 Jan - 18:44 (2017)    
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
     
     
ORION
Modérateur


En ligne

Inscrit le: 22 Mar 2015
Messages: 611
Localisation: Finistère

MessagePosté le: Dim 15 Jan - 20:24 (2017)    
Sujet du message: La batterie York
Répondre en citant

SUITE YORK










Le tir de la flotte reprend. 1000 obus de 127 et 110 de 203 mm sont ainsi tirés par le Quincy. Malgré ses blessures, le Glasgow pilonne à nouveau l'ouvrage du Castel-Vendon, 4 pièces de 150 mm SKC/28 sous casemates M272, position occidentale du camp retranché. Près de la côte les destroyers attaquent les redoutes de la grande digue protégeant Cherbourg, et plus particulièrement le fort Central armé de 4 pièces de 94 mm Vickers. La mission de réduire au silence cette position est dévolue au destroyer Emmons qui arrose l'ouvrage de 60 projectiles de 127 mm. Dans le cap de la Hague, les gros canons sur voie ferrée de la batterie d'Auderville Laye, 2x203 mm portant à 38000 mètres, interviennent en plaçant plusieurs coups au but sur des croiseurs. A Cherbourg, la batterie souterraine de la montagne du Roule, 4x105 mm, tire sans interruption sur les navires qui se rapprochent trop près de la côte. 









 
 


 
York PDT à deux niveaux 
 

 
 
 
 
 
 


 
Les casemates M271 
 

 
 

 
 
 
 


 
On aperçoit très bien le bouclier de protection protégeants les servants des coups directs 
 

 
 

 
 
 
 


 
Le PDT après guerre (SHM) 
 

 
 

 
 
 
 

 
 

 
 
Vers 13h16, le cuirassé Texas est pris sous le feu allemand de la batterie York dont les obus des canons de 170 mm explosent contre la superstructure du bâtiment. Un marin est tué et dix sont blessés. Un croiseur léger et les destroyers O'Brien et Laffey sont également pris à partie et encaissent plusieurs impacts. Les dégâts matériels sont  quant à eux légers. Le Texas parvient à mettre hors d'usage une pièce de 240 mm de la batterie Hamburg. Les trois pièces restantes prennent pour cible l'Arkansas et placent des coups sur les croiseurs. A 14h47 un obus frappe le Texas sans exploser. Les alliés quittent la zone sous un rideau de fumée vers 15h00. Les dégâts causés aux batteries côtières ne furent pas à la hauteur des unités engagées. Environ 3000 coups furent tirés par les alliés, dont 175 de calibre 305. A Cherbourg la jetée des Flamands est détruite. La riposte allemande fut très efficace et obligea l'ennemi à quitter la zone. York encaissa de nombreux obus sans pour autant endommager sérieusement les casemates M 271. L'Oberleutant Brenzel, commandant la batterie, fut décoré pour son fait d'armes contre la flotte alliée.



 
 
Quelques soldats US devant l'une des casemates 
 

 
 
 
 

 
 
 
 

 
 
 
 

 
 
 
 
Moment de détente devant l'un des baraquements 
 

 
 
 
 
PDT, lunette goniométrique 
 

 
 

 
 
FIN 
 


Revenir en haut
     
     
LADOC



Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2013
Messages: 1 319
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Lun 16 Jan - 16:21 (2017)    
Sujet du message: La batterie York
Répondre en citant


Bel article, Orion. Merci à toi.! Wink Okay Okay

_________________
Les images d aujourd hui sont les archives de demain..


Revenir en haut
     
     
goudurix
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2012
Messages: 7 212
Localisation: 60

MessagePosté le: Lun 16 Jan - 17:45 (2017)    
Sujet du message: La batterie York
Répondre en citant

Bonjour ORIION alors tu as encore pondu un article tu et infernal  Okay que dire !!! ;et moi je ne pond rien pour le moment A++Goudurix
_________________
qu'on en parle en bien ou qu'on en parle en mal pourvu qu'on en parle !!!!!


Revenir en haut
     
     
jbb20p7



Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2016
Messages: 64
Localisation: le havre

MessagePosté le: Sam 21 Jan - 15:31 (2017)    
Sujet du message: La batterie York
Répondre en citant

Salut

Génial et super bien documenté Okay

Bye
Jb


Revenir en haut
     
     
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:34 (2018)    
Sujet du message: La batterie York

Revenir en haut
     
Montrer les messages depuis:   
 
     
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum >>> FORTIFICATIONS ET ARMEMENTS (en France) >>> Le Mur de l'Atlantique ... >>> Cotentin . Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo